Art et Métiers du Livre n° 303
Le petit journal illustré, une renaissance en ligne

N° 303 - juillet/août 2014

9,50 €

ISSN : 0758413X

Au sommaire de ce numéro La Bibliothèque Carré d’Art de Nîmes présente quelques fleurons issus de ses fonds anciens et contemporains et ses projets ambitieux pour faire de ce lieu, doté des technologies les plus modernes, un espace du futur. Toujours à Nîmes, l’atelier Venus d’ailleurs, a été créé par un collectif d’artistes et d’éditeurs qui réinventent le livre. Sans renier l’histoire de ce médium, leurs imaginations fertiles viennent l’enrichir, mêlant techniques séculaires et ressources contemporaines. À proximité de Nîmes, Delphine Dejean se consacre à la reliure soignée, sans décor, ainsi qu’à la restauration de documents, aussi bien pour les particuliers que pour les institutions. Le Petit Journal a cessé de paraître en 1937. Sylvain Sorieul a eu l’idée de créer un site internet, libre d’accès, consacré au supplément illustré du Petit Journal à partir de sa propre collection. Un tirage spécial, sur papier, sera offert aux visiteurs du Salon du livre ancien et de la bibliophilie de Lourmarin du 22 au 24 août 2014. Le Musée d’art moderne Richard Anacréon, à Granville, porte le nom du donateur de la collection d’origine. Brigitte Richart, conservatrice du musée, dresse le portrait de ce bibliophile éclectique, qui fut libraire à Paris et l’ami des artistes et des écrivains. Bonne Lecture et bel été à tous !

Actualités

bibliophilie

Carré d’Art Bibliothèque
Venus d’ailleurs
Le Petit Journal

Richard Anacréon

Ouvert en 1985, place de l’Isthme à Granville, dans le quartier historique de la Haute Ville, le Musée d’art moderne Richard Anacréon porte le nom du donateur de la collection d’origine. Revenu s’établir dans sa ville natale à la fin de sa vie, Richard Anacréon orchestre de son vivant ce qui fut pour lui une manière d’afficher sa réussite en donnant à voir un ensemble riche des plus grands noms de la peinture et de la littérature du XXe siècle, et qui constitue, aujourd’hui encore, le cœur de la collection du musée. Il donna entre 1975 et 1983 à Granville, contre la promesse d’un musée portant son nom – et mille autres souhaits ! – près de 300 oeuvres et 550 livres en édition originale pour la plupart, enrichis d’envois et truffés d’autographes. Ces « trésors » proviennent principalement de l’activité de Richard Anacréon, libraire à Paris dans les années 40 et 50.

Auteur : Richart Brigitte

Magazine : Art et Métiers du Livre n° 303 Page : 62-71

Le carnet du bibliophile

reliure d'art